Pour les amateurs de vin, choisir un bon vin est essentiel. Il faut comprendre que la qualité du vin ne se rapporte pas forcément au millésime. Certains sont d’ailleurs plus délicieux, plus fruités et plus souples quand ils sont bus jeunes. Toutefois, on appelle vin de garde, un vin qui peut se garder. En vieillissant, il gagne en saveur, en arôme et en couleur. 

Les conditions pour obtenir un meilleur vin de garde

Un vin de garde peut être conservé pendant plusieurs années et sa qualité augmente au fil des années. Il importe bien sûr de garder la bouteille dans de bonnes conditions. En principe, conserver les vins blancs et les vins rouges est plus intéressant. En effet, leurs acidités sont plus prononcées. 

Pour certains, c’est le taux de sucre qui se présente comme le facteur de garde. Le sucre peut parfaitement être associé à un taux d’alcool plus fort. 

Par ailleurs, afin d’obtenir un bon vin de garde, les tanins sont importants. Pour rappel, les tanins sont surtout présents sur la peau des raisins. Certains vins peuvent avoir plus de tanins que d’autres en fonction des cépages.

Enfin, la qualité d’un vin de garde se rapporte essentiellement à sa maturité phénolique. On dit alors que le vin est à son apogée lorsqu’il a atteint l’âge idéal pour être finalement dégusté. Tous les éléments qui permettent d’accéder à un bon vin sont au rendez-vous, notamment: 

– Les anthocyanes

– Les acides

– Les tanins

– Les arômes fruités et floraux

Quelques conseils pour choisir son vin de garde

Pour mieux sélectionner les vins de garde, plusieurs critères doivent être pris en compte.

Tout d’abord, il y a le travail réalisé par le vigneron pour faire vieillir son vin. Le mieux est d’opter pour un vin issu d’une vinification traditionnelle.

Ensuite, il est idéal de s’orienter vers les vins qui sont issus d’un passage en barriques. Ils peuvent être gardés même pendant 20 ans. Puis, le millésime influence considérablement le temps de garde des vins.

Enfin, le prix peut être une référence pour trouver le vin de garde idéal. Quand le vin est plus coûteux, cela peut refléter l’effort réalisé par le vigneron durant le processus de vieillissement du vin.